Aug
13

YO : 2 lettres qui valent des millions !


posted in Blog
No comments yet

YO est une application smartphone des plus simplissimes : elle vous permet d’envoyer un simple YO à vos amis. Stupide et inutile pour certains, d’autres y voient ici une idée de génie.

Partie de rien, cette application crée en huit heures par une start-up israélienne a réuni plus d’un million d’utilisateur un mois après sa mise en ligne. Par son design minimaliste et son caractère intuitif, l’application aux deux lettres les plus chères du monde séduit de jour en jour.

Pour comprendre son utilité, il faut comprendre sa création – pour savoir où tu vas, regarde d’où tu viens, dirait un vieux sage. En effet, YO a émergé d’une simple idée : Moshe Hogeg, patron de la jeune start-up Mobli, aurait demandé à l’un de ses collaborateurs programmeur, Or Arbel, de concevoir  un outil lui permettant de solliciter son assistante en un clic de smartphone. Tout cela reste un peu flou me dirait vous ? Voici donc la lumière : un YO le matin peut signifier un bonjour langoureux, un YO de votre patron égale “vient dans mon bureau”, un YO avant de dormir peut vouloir dire “bonne nuit” ou “tu es reveillée ?”. Derrière ces deux lettres et ce concept minimaliste, les possibilités sont infinies. A tel point qu’une poignée d’investisseurs s’engagent à financer l’affaire à hauteur d’1,2 million de dollars (880 000 d’euros). Sur les réseaux sociaux, les commentaires se déchaînent. Pour certains, Yo est le triomphe de la vacuité, symbole d’une nouvelle bulle Internet en train de se former. A ceux-là, le jeune Israélien Or Arbel a répondu de la plus belle des manières : depuis quelques jours, YO propose de nouvelles fonctionnalités qui lui donnent une toute nouvelle ampleur. Il est en effet désormais possible de s’abonner à différentes chaines : vous pouvez recevoir un YO de FedEx pour vous annoncer la livraison de votre colis, vous pouvez être alerté par un YO de l’arrivée d’une roquette (si vous vivez sous la menace du Hamas en Israël). Au lieu d’un nom d’utilisateur, le détenteur de l’application peut créer un mot-clé, précédé d’un signe dièse. Tous les utilisateurs de l’application peuvent ensuite envoyer des Yo à un hashtag, tout le monde pouvant voir combien de Yo ce mot-clé a reçu. C’est un peu complexe, mais pourrait être utile pour les marques qui veulent encourager la discussion autour de leurs produits ou de leurs événements.

Cette évolution divise les observateurs, entre ceux qui pensent déjà que cette complexification de l’application lui fait perdre son âme et ceux qui estiment, à l’instar de l’éditorialiste du Wall Street Journal, tenir la preuve que Yo « pourrait devenir plus gros que Twitter ».

Pour nous, à C’Est Une Ketouba, l’OVNI YO nous fascine et nous rend admiratif. Nous voulons toujours mettre en exergue les inventions venues de cerveau Juifs, pour pouvoir les féliciter et en faire leur promotion. Qui sait, peut-être que dans un futur proche vous recevrez un YO de la part de notre équipe signifiant que votre Ketouba est enfin prête, ou alors que nous avons besoin de votre aide pour la finir, ou alors pour vous remercier de nous avoir choisi.

YO à tous nos lecteurs !

En espérant Ketouba bien,

Votre chroniqueur Ketoubonement fou, Tom A.

 

 



Post Your Comment
Your Name
Your E-mail

Comment