Aug
11

C’Est Une Ketouba Aime Chagall


posted in Blog
No comments yet

Marc Chagall, peintre surréaliste, voir néo-primitif du XXe Siècle est le porte-drapeau de l’art Juif européen et de sa subtilité. A travers ses peintures, ses estampes, ses gravures, Chagall incarne l’art Juif de l’après guerre. Très emprunt de la Shoah, son art nous emmène dans un univers Biblique, toujours en rappelant l’atrocité du XXe Siècle. Ses sujets de prédilection sont les prophètes, les patriarches, les guerriers et les rois. Surtout, il fait des liens entre le passé et le présent, entre la persécution de Jésus et celle que les Juifs subissent en Europe dans les années 1940. 

Conscient que sa culture tend à disparaître, il souhaite en garder la mémoire. Chagall débute ainsi par des gravures dédiées à sa communauté du Shtetl de Vitebks en Biélorussie, où de nos jours un musée portant son nom l’expose. Pour lui, les gravures ne sont pas seulement ethnographiques, mais aussi artistiques. Il les dessine dans l’imagerie populaire très courue à l’époque en Russie. S’il est rare de voir le visage humain dans la tradition juive, on y découvre ses parents, et déjà un autoportrait, ainsi que des personnages typiques tels les musiciens ambulants avec le violoniste, emblème de la mythologie de Chagall, et bien sûr le rabbin du village. Le peintre n’est jamais absent de tous ces procédés techniques, et donc part de la peinture pour la transposition sur la pierre ou le cuivre. Les thèmes sont aussi communs, sans être des copies, à tous les supports utilisés. 

L’équipe de C’Est Une Ketouba est inconditionnellement fan de Marc Chagall, cet artiste unique, Juif et fier de ses origines. Nous nous efforçons de perpétuer son art en nous inspirant de ses créations pour vous proposer de magnifiques Ketoubot Chagallienne ! Notre équipe d’artiste souhaiterait recréer son art de génie pour vous transmettre tout l’amour que nous portons pour lui.

Par ailleurs, jusqu’au 2 novembre, le Palais de l’Ermitage d’Evian rend hommage à notre artiste préféré à travers son travail d’impression. N’hésitez pas si vous êtes dans la région à aller y faire un tour avec votre fiancée, histoire de vous donner envie de découvrir nos Ketoubot inspirées de l’artiste Franco-Biélorusse.

En espérant Ketouba bien,

Votre chroniqueur Ketoubonement fou, Tom A.



Post Your Comment
Your Name
Your E-mail

Comment